La création des oiseaux (French)




Un tableau de Remedios Varo vu et dit par “Mamadoc”

Dans «La Création des oiseaux » la Mère Sapientia contemple

le reflet de ses émanations.

Une lumière jaune jaillit de son sourire serein et s’étend au-

delà de l’espace qui l’embrasse.

Les rayons de l’étoile magnifiée par ses soins et

Le Cristal d’où la couleur s’ordonne

Crée sur le fond de l’universel écran

Une forme nouvelle se transformant.

De cette lumière jaillit la Chanson

Qui donne son élan au vol de l’Oiseau :

Le Bleu du ciel sur les ailes qui s’ouvrent

Installe le jour au cœur de l’Ombre. Et l’Étoile,

Qui est diamant, éclate dans le Cristal et redevient Chanson, Sur-

Saut de Vie, Réconciliation : un moment rayon, un moment couleur, un

Moment musique qui se meut en Vol.

Concrétisation d’un rêve intérieur (et antérieur) à la Mémoire :

Mémoire qui est projet de Mémoire,

Réalisation de Soi –Objet et Sujet résumés dans la Mère qui berce

L’Enfant, qui harmonise à l’entour Nature et Sur-

Nature, source Elle-même et Réceptacle

De cette Parfaite Vision… Siégée au-delà du temps, comme le Chant

Primordial qui glisse dans l’Instant –et s’ouvre à l’Eternité--

Toute Création rappelle le Repos, l’Isolement, l’Amour : une Grandeur

Prodigue née du plus parfait effacement-de-soi. (POUR CRÉER

IL FAUT D’ABORD, SE DÉCREER )

Rhapsodie de l’être pour lequel vont passer les pulsations du Souffle

Originel –du prāna—et dont le cœur devient fil conducteur de l’innom-

brable Musique des Esphères.

TOILE SUR TOILE : CRÉATION SUR CRÉATION. (Tout comme chez Escher)

L’Oiseau a jaillit d’une é/TOILE et se lance vers cette luisante Nuit

Où il redeviendra encore étoile, diamant, chanson immaculée :

O toile dorée de l’imagination

--Présence divine.

0 vistas
© 2020 by Mamadoc. Proudly created by Visual Brunch Studio